Un diplôme reconnu, mode d’emploi

Vous avez un (ou des) diplôme(s) dans le secteur de la santé mais il n’est pas reconnu par l’État ? Pas de panique, vous pouvez vous orienter vers des formations officiellement reconnues pour tirer votre épingle du jeu sur le marché de l’emploi. Explications.

Qu’est ce qu’un diplôme reconnu par l’État ? C’est un diplôme qui revêt une valeur officielle. Concrètement, dans le secteur de la santé, il s’agit des diplômes d’État (d’aide soignant, d’ambulancier, de psychomotricien, de sage-femme,…) et de ceux visés par le Ministère de l’éducation (CAP, BEP, Bac pro, BTS, DUT, Licence pro,…).
Une certification est également dotée d’un caractère officiel tant qu’elle est répertoriée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Miser sur la double compétence

Si vous êtes art thérapeute, sophrologue ou kinésiologue et souhaitez avoir une reconnaissance officielle, vous pouvez par exemple passer par un diplôme en psychologie (Master de psychologie notamment).
Grâce à votre premier cursus et à ce nouveau diplôme, vous pourrez alors faire valoir votre double compétence auprès des recruteurs.

Se former en obtenant des dispenses

Si vous êtes diplômé dans un autre pays et que votre diplôme n’est pas reconnu en France, vous pouvez postuler pour une formation équivalente et demander des dispenses d’enseignement.
Vous devrez alors passer des examens et faire une évaluation de compétences. L’avantage ? Vous obtenez un diplôme sans avoir repasser toutes les matières.

Pour connaître les diplômes exigés par les recruteurs, consultez les offres d’emploi sur www.staffsante.fr

4 Commentaires

  • 1
    abaza
    3 janvier 2013 - 14 h 22 min | Permalien

    j’ai un diplome tunisien manipulateur de radiologieje fais quoi pour obtenir mon equivalence.merci

  • 3
    JID
    6 janvier 2013 - 19 h 17 min | Permalien

    j’ai un diplôme marocain infirmier polyvalent plus une expérience de aide opératoire multidisciplinaire de plus de 8 ans je fais quoi pour obtenir mon équivalence .
    merci

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *