Négociation salariale : 5 techniques à oublier

negociation+salaireLors d’un entretien, s’il est une épreuve redoutée de tous c’est la négociation salariale. Pour parvenir à vos fins, Le Labo Staff vous présente les techniques à éviter.

Parler argent dès les premières minutes

Gardez à l’esprit que parler d’argent trop tôt peut ruiner vos chances de décrocher le poste. En effet, le recruteur risque de penser que seul l’argent vous intéresse ou encore que vous êtes trop sûr de vous.

Faire le premier pas

Afin d’éviter de commettre un impair, le mieux est encore de laisser le recruteur aborder le sujet en premier. Si le recruteur ne traite pas cette question lors du premier rendez-vous, il le fera probablement lors d’un prochain entretien. Ne perdez pas de vue qu’il peut y avoir de nombreuses étapes dans le processus de recrutement.

Ne pas se renseigner

Il est important de savoir sa valeur pour faire une demande en adéquation avec le marché actuel. Pour cela, internet est votre meilleur allié. Des enquêtes y sont régulièrement publiés. Vous pouvez également vous renseigner auprès des personnes qui sont déjà dans l’établissement. En vous informant au préalable, vous aurez plus de crédibilité auprès du recruteur, votre requête a ainsi plus de chances d’aboutir.

Ne pas négocier

Il ne faut pas perdre de vue que la négociation salariale est un échange. Si la proposition n’est pas à la hauteur de vos espérances, il est important d’en discuter. À vous d’argumenter pour parvenir à un terrain d’entente facilement.

Se brader

Il est important d’être flexible, mais il ne faut pas non plus vous brader. Vous risquez de vous dévaloriser et de faire chuter les prix du marché. Mettez en lumière votre expérience, vos compétences et votre ancienne rémunération pour obtenir une proposition correcte et en adéquation avec le marché.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *